Adrien Deroubaix

Apport des aérosols désertiques et du climat dans les épidémies de méningite

Direction: Nadège Martiny et Sylvie Thiria (LOCEAN, Paris)
Date de soutenance: 17 septembre 2013


La méningite cérébro-spinale est un problème de santé publique majeur dans plusieurs pays d'Afrique composant "la ceinture" des méningites, qui s'étend du Sénégal à l'Ouest à l'Ethiopie à l'Est, et est large de 500km du Nord au Sud. La méningite est une infection des méninges. Plusieurs bactéries en sont à l'origine, mais Neisseria meningitidis est l’une des plus importantes parce qu’elle peut être à l’origine d’épidémies.

Ces épidémies se produisent en saison sèche, de février à avril, en régime d'harmattan (vent sec et chaud provenant du Sahara), où les concentrations de poussières sont maximales. Bien que des facteurs humains (par exemple, les migrations saisonnières ou le développement de résistances) peuvent jouer un rôle dans la dynamique des épidémies, les conditions climatiques hivernales sont clairement apparues comme un paramètre majeur qui influence la survenue des épidémies. Ainsi des analyses statistiques des relations entre le nombre de cas de méningite enregistrés et différents paramètres climatiques ont montré que :


Ce projet a pour but de développer une approche intégrée de l’étude du lien entre aérosols, climat et méningites, afin de contribuer à la mise au point d’un système de prévision des épidémies en Afrique de l’Ouest.


Cette thèse est financée par le projet ADCEM.