Professeur émérite
Fondateur du CRC
Centre de Recherches de Climatologie Tropicale - Université de Dijon - 1969
Actuellement retraité

LA CARRIÈRE UNIVERSITAIRE

Les étapes fondamentales


 
Les responsabilités fondamentales

Dans les années 1970, je crée, à l’Université de Dijon, le premier laboratoire français de climatologie tropicale (le Centre de Recherches de Climatologie Tropicale : le CRCT), ayant été le premier géographe-climatologue à obtenir une thèse de climatologie tropicale (Le climat des Antilles). Ce laboratoire s’ouvrira rapidement à toutes les zones géographiques de la planète. Il restera cependant dominé par la recherche tropicale. Il s’agit d’un organisme de recherche créé initialement dans le cadre de l’Enseignement supérieur. Il va obtenir les labels successifs du CNRS : RCP, ERA, UA, URA, UMR. L’importance de cette création va de pair avec le développement d’une recherche qui m’amènera à diriger, durant de longues années, la quasi-totalité des thèses de climatologie tropicale soutenues en France, avant d’y ajouter la recherche climatique portant sur les espaces extratropicaux. Le Centre de Recherches de Climatologie Tropicale de l’université de Dijon (aujourd’hui, université de Bourgogne) va constituer le support d’une École dont le rayonnement deviendra international. En France et hors de France, les étudiants sortis de cette unité de recherche, feront référence, dont, en Afrique, les futures têtes de file en climatologie, des universités de Tunis, Cotonou, Brazzaville et Tananarive. L’un des plus connus parmi les climatologues grecs aura également été formé à Dijon avant de prendre un grand poste à Thessalonique. Quarante ans après sa création, le laboratoire de climatologie de l’université de Bourgogne confirme son excellence et son rayonnement. En septembre 2004, il a été le cadre d’un colloque international qui a réuni cent cinquante scientifiques. Ceux-ci se sont penchés sur la dynamique de la mousson africaine, dans l’optique d’une meilleure compréhension de phénomènes susceptibles (en phase de sécheresse) d’ébranler les populations fragiles de la zone sahélienne.


Présent à soixante-dix-huit soutenances de doctorat, essentiellement d’État (direction / présidence / membre du jury). Le nombre considérable de soutenances auxquelles j’ai participé résulte de la position scientifique dans laquelle je me trouvais en tant que climatologue, en France et hors de France.

 
Les missions d’Enseignement supérieur et de Recherche

Nombreuses missions d’Enseignement et de Recherche en Tunisie, au Congo-Brazzaville, au Bénin, à Madagascar, au Sénégal. Ces missions sont réalisées dans le cadre des ministères de la Coopération et des Affaires étrangères. Il s’agit alors pour moi de professer devant les étudiants de ces pays et de mettre en place les laboratoires de recherche liés, par conventions, au CRCT de Dijon. Par la suite, ce sont certains de mes élèves français qui prendront le relais pour assurer ces missions.


Les missions de recherche soutenues par le CNRS

Il s’agit de grands voyages d’étude permettant, lors de l’élaboration de ma thèse de doctorat d’État, puis ultérieurement, de découvrir les phénomènes étudiés sur le terrain et de rassembler une documentation qui sera traitée ensuite en laboratoire. La climatologie dynamique qui est à la base de la méthode appliquée nécessitant d’embrasser de vastes systèmes météorologiques, il s’ensuit la nécessité de parcourir des itinéraires très étendus.



Les missions particulières et les voyages personnels impliquant une approche géographique de haut niveau


Toujours dans un souci d’investigation scientifique élargie aux grands phénomènes physiques planétaires et en association avec le tourisme, j’ai choisi d’aller au Mexique, en Indonésie, en Thaïlande, au Cambodge, au Vietnam, en Afrique du Sud, en Islande et au Spitzberg.


Les congrès internationaux dans le cadre de l’Union Géographique Internationale


 
Les congrès nationaux (Comité National de Géographie)


 
Les Conférences

Ne sont indiquées ici que les trois conférences majeures que j’ai faites dans le cadre universitaire.



Les ouvrages universitaires

1966 : Le Climat des Antilles, doctorat d’État. A été publié avant soutenance (c’était l’usage à ce moment-là) dans Les Travaux et Mémoires de l’Institut des Hautes Études de l’Amérique Latine, Paris (deux tomes), texte 377 p., atlas 304 fig. + 56 tabl.

climat des antilles
 
1973 : La Climatologie, PUF, Que Sais-je ?, Paris, 123 p. Cet ouvrage connaîtra sept éditions.


la climatologie

Et une traduction en espagnol.
 

 
la climatologie es

1976 : Les Climats de la Terre,Masson, Paris, 151 p. Une deuxième édition paraît chez Armand Colin en 1994.


 
les climats de la terre

1978 : Les Climats polaires,CDU, Paris, 221 p. Climatologie et Hydrologie fluviale reprend, en fait, en le développant, le texte contenu dans le CDU initial Les Climats polaires.

les climats polaires

1983 (en collaboration) : La Dynamique des climats et de l’écoulement fluvial, Masson, Paris, 239 p.

 
 
ecoulement fluvial

1986 : Études de climatologie tropicale,Masson, Paris, 206 p. Il s’agit d’un ensemble de contributions de mes élèves, dont j’ai assuré la coordination et contrôlé la tenuescientifique ainsi que la présentation et la conclusion.

 
 
climatologie tropicale

1988 : Climats et cours d’eau de France », Masson, Paris, 249 p.

 
cours deau de france
 

 

1994 : Les Catastrophes climatiques,PUF, Que Sais-je ?, Paris, 123 p.


catastrophes climatiques

1999 (en collaboration avec mon élève Denis Lamarre) : Climats et Sociétés,Armand Colin, Paris, 272 p.

 
 
climats et societes

Une traduction en italien.
 
climats et societes it


La Grande Encyclopédie Larousse :publication de dix-huit articles de climatologie.


Les articles

Environ deux cents ont été publiés. Ne seront signalés ici que les plus significatifs.


 
En conclusion : les temps forts de la carrière universitaire

La création du Centre de Recherches de Climatologie Tropicale (le CRCT Dijon) devenu un grand laboratoire, à travers une histoire vieille de plus de trente ans.

En 1988, un volume d’hommage offert par mes élèves et mes amis, à l’issue de ma carrière active. Cet ouvrage de haute valeur scientifique comporte quarante signatures françaises et étrangères. Il a été édité à l’université de Bourgogne, en souvenir de la création du laboratoire de Climatologie de cette université.

 

climats et climatologie


Le laboratoire de Climatologie de l’Université d’Abomey Calavi (Cotonou, Bénin) porte mon nom.

J’ai reçu le Prix de Climatologie pour l’ensemble de ma carrière, décerné par la Société de Géographie, Paris.

J’ai été présent, au niveau national, dans toutes les grandes instances scientifiques et gestionnaires de la géographie.

Enfin, je crois pouvoir dire que j’ai atteint le statut international par mes élèves. Des textes que j’ai signés ont été diffusés en anglais, en espagnol, en italien, en russe. J’ai été un acteur dans l’enseignement et la recherche, en Afrique francophone (maghrébine et sub-saharienne).