Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

Soutenance de Thèse - Cédric Cuccia

Impact du changement climatique sur la phénologie du pinot noir en Bourgognealt

Cédric Cuccia soutiendra sa thèse le mardi 14 mai 2013 à 14 heures, amphi Courtois.
Financement : Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne et Région Bourgogne

Encadrants : Yves Richard (dir. Thèse, CRC), Thierry Castel (co-dir., CRC) et Benjamin Bois (co-dir., CRC)

Date de début : octobre 2008

soutenance : 14 mai à 14 heures

Résumé

La vitiviniculture est un secteur économique et culturel important en Bourgogne. L'actuel changement climatique soulève diverses questions notamment sur son impact sur les cultures. L'évolution des températures en Bourgogne depuis 1961 est caractérisée par un saut positif de température de l'ordre de 1°C à 1,5°C à la fin des années 1980. Dans cette thèse, nous avons cherché à répondre à la question suivant : quels sont et seront les impacts possibles de cette augmentation des températures sur la phénologie du Pinot noir en Bourgogne ?

Ce questionnement nous a tout d'abord conduits, pour documenter le réchauffement observé, à analyser l'évolution des températures de surface en Bourgogne depuis 1961.

L'un des apports de cette thèse réside dans la mise en œuvre d'une méthodologie originale de spatialisation pour l'élaboration d'une base de données à haute résolution spatiale sur la période 1989-2009. Outre le fait que ces données nous ont permis de proposer une analyse fine des déterminants de l'organisation spatiale des températures, elles ont également été centrales afin d'estimer la capacité du modèle WRF à reproduire le climat bourguignon. Nous montrons que le modèle reproduit de façon satisfaisante et aux biais près (froid sur les Tx et chauds sur les Tn), le cycle saisonnier et la variabilité spatiale observés.

A partir de là, le modèle WRF a été utilisé pour désagréger des données du scénario SRES/A2 sur les périodes 1970-1987 et 2031-2048. Ces données permis d'alimenter trois modèles phénologiques (validés et inter-comparés à partir de données d'observation) pour simuler les dates d'occurrence des stages phénologiques du Pinot noir en Bourgogne.

L'impact de l'augmentation des températures à l'horizon 2031-2048 (SRES/A2), estimée à 1,35°C en moyenne, se caractérise par une précocité de la floraison d'au moins 7 jours et une précocité de la véraison d'au moins 15 jours. Les résultats montrent également une géographie très contrastée pour les changements avec de plus forts impacts du réchauffement sur les côtes viticoles et sur les hauteurs des principaux reliefs. La durée inter-stade est également diminuée de l'ordre de 5 jours. L'ensemble de la démarche et des résultats présentés dans ce travail ouvre d'importantes perspectives pour appréhender le changement climatique et ses impacts à l'échelle des territoires.

Mots-clés

changement climatique, température, Pinot noir, Bourgogne, phénologie, modèle climatique régional

Membres du jury

Hervé Quenol, université de Rennes 2 – rapporteur
Cornelis Van Leeuwen, Bordeaux sciences agro – rapporteur
Iñaki Garcia de Cortazar-Atauri, INRA Avignon – examinateur
Daniel Joly, université de Franche-Comté – examinateur
Malika Madelin, Université Paris 7 – examinatrice
Christine Monamy, BIVB – invitée
Denis Thévenin, Météo-France – invité
Yves Richard, université de Bourgogne – directeur de thèse
Benjamin Bois, université de Bourgogne – co directeur
Thierry Castel, AgroSup Dijon – co directeur

Présentation rapide

Le Centre de Recherches de Climatologie (CRC) est une équipe de recherche de l'UMR6282 Biogéosciences (CNRS / Université de Bourgogne). Le CRC travaille sur la détection, l'attribution et la prévision du signal climatique et de ses impacts dans l'actuel et le futur. Ses activités sont centrées autour de la régionalisation du climat observé et simulé.

Le CRC est structuré en deux axes thématiques qui mettent en œuvre des méthodes permettant de passer de l'information large échelle (objet des travaux de l'équipe « Dynamique du Climat ») à une information d'échelle plus fine permettant d'évaluer les impacts (équipe « Impacts Climatiques »). Cette méthodologie relève de la statistique (méthodes statistico-dynamiques sur les sorties de modèles; statistiques spatiales;  désagrégation), de l'analyse spatiale (SIG opérateurs d'analyse spatiale vecteur et raster; interpolation spatiale mécaniste ou statistique), ou de la modélisation numérique du climat (modèles régionaux MM5 et WRF, modèle global Arpege-Climat).

Appli Clim

L'Appli Clim du CRC

Analysez l’évolution climatique des 50 dernières années !

APPLI_CRC_small


bandeau-labo4
cnrs
Université de Bourgogne