Méthodes de spatialisation

Si les éléments atmosphériques sont de nature continue dans l’espace, les mesures sont le plus souvent ponctuelles. Les méthodes de spatialisation permettent de passer de cette information spatiale discrète à une estimation continue dans l’espace. Cet outil, commun à plusieurs thèmes de recherche au CRC, est utilisé pour divers paramètres et s’avère pertinent pour créer une nouvelle information, améliorer la compréhension des phénomènes et offrir un apport visuel en cartographie.




- création d’un Modèle Numérique de Terrain à partir de relevés GPS d’une parcelle viticole - mise en évidence des facteurs topographiques de la distribution spatiale des précipitations en Afrique orientale et australe - détermination des structures spatiales des concentrations d'ozone en Bourgogne - spatialisation des champs thermiques de la région Bourgogne et des coteaux viticoles - etc.

Sélection bibliographique :

CASTEL T., DODANE J.-N., BRAYER J.-M., CURMI P., ANDREUX F., PEYRON D., 2009 : «Spatial analysis of within-vineyard grape vine sensitivity to solar irradiance patterns. A case study using pinot noir in a complex terrain», International journal of biometeorology

OETTLI P., CAMBERLIN P., 2005 : «Influence of topography on monthly rainfall distribution over East Africa», Clim. Res., 28, 3, 199-21