Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

PICS Afrique du Sud

PICS 3925 PESOCA 2006-2009 : "Précipitations aux Echelles hydrologiques et états de Surface Océaniques et Continentaux en Afrique australe

Dans  les  milieux  semi-arides,   dominants  en  Afrique  australe,   les   précipitations  constituent un  élément  déterminant  tant  pour les   milieux   naturels   que   pour   les   activités   humaines.   Leurs   variations   infra-  saisonnières   à   interanuelles   sont   fortement modulées par les états de surface océanique et parla dynamique atmosphérique de grande échelle. Ces précipitations affectent les   états   de   surface   continentaux  comme  l'activité   photo   synthétique   et   la   ressource   en   eau.   En  retour,   ces   états   de   surface continentaux   contribuent   à   réguler   l'évaporation   et   l'évapotranspiration.   Le   Laboratoire   d'Océanographie   de   l'université   de Cape   Town   (LOCT),   Afrique   du   Sud,   développera   des   analyses   en   amont   des   précipitations   (depuis   l'étude   des   états   de surface  océanique  comme  la   profondeur   de  la  thermocline  ou  la   température  de  surface, jusqu'aux  précipitations  en  passant par   les   flux   d'humidité).   Le   Centre   de   Recherches   de   Climatologie   de   Dijon,   France,   portera   ses   recherches   en   aval   des précipitations,   depuis   le   lien   entre   leurs   variations  interannuelles   et   infra-saisonnières   (jusqu'au  rythme  diurne)   jusqu'à  leur impact   sur   les   états   de   surface,   ce   aux   échelles   fines   en   relation   avec   la    topographie,   en   particulier   sur   l'activité photosynthétique de la végétation.

Télécharger le dossier du projet - Télécharger les bilans mi-parcours et fin de projet




PICS 2001-2003 : "Le rôle de l'Océan Indien sur la variabilité pluviométrqiue en Afrqiue du Sud

Nous  planifions  d’étudier  ce  en  quoi  l’Océan  Indien  est  susceptible d’influencer  la  pluviométrie  en  Afrique  du  Sud.  Les  anomalies  de  la Température de Surface de l’Océan Indien (TSOI) sont corrélées avec celles des  pluies  en  Afrique  du  Sud.  Nous  voulons  comprendre  les  mécanismes physiques liant les TSOI à celles de la pluviométrie. Cette compréhension contribuerait à l’amélioration des prévisions saisonnières des sécheresses et inondations Nous voulons étudier l’interaction entre l’ENSO et les TSOI dont les  variations  pourraient  moduler  ou  aggraver  sécheresses  et  inondations en Afrique du Sud. De nouveaux fichiers : produits  satellite, ré-analyses des paramètres  atmosphériques,  contenu  de  chaleur  des  océans,  vont  nous permettre d’étudier les interactions océan atmosphère dans l’Océan Indien et leur impact sur la pluviométrie sud africaine  avec une précision nouvelle. Une  composante  majeure  du  programme  sera  dévolue  aux  collaborateurs sud-africains  autrefois  désavantagés  et  aux  étudiants  afin  d’analyser  ces données et d’en présenter  les résultats à partir de logiciels et ordinateurs performants.

Télécharger le dossier du projet - Télécharger le bilan

Appli Clim

L'Appli Clim du CRC

Analysez l’évolution climatique des 50 dernières années !

APPLI_CRC_small


bandeau-labo4
cnrs
Université de Bourgogne