Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

Adrien Deroubaix

Apport des aérosols désertiques et du climat dans les épidémies de méningite

Direction: Nadège Martiny et Sylvie Thiria (LOCEAN, Paris)
Date de soutenance: 17 septembre 2013


La méningite cérébro-spinale est un problème de santé publique majeur dans plusieurs pays d'Afrique composant "la ceinture" des méningites, qui s'étend du Sénégal à l'Ouest à l'Ethiopie à l'Est, et est large de 500km du Nord au Sud. La méningite est une infection des méninges. Plusieurs bactéries en sont à l'origine, mais Neisseria meningitidis est l’une des plus importantes parce qu’elle peut être à l’origine d’épidémies.

Ces épidémies se produisent en saison sèche, de février à avril, en régime d'harmattan (vent sec et chaud provenant du Sahara), où les concentrations de poussières sont maximales. Bien que des facteurs humains (par exemple, les migrations saisonnières ou le développement de résistances) peuvent jouer un rôle dans la dynamique des épidémies, les conditions climatiques hivernales sont clairement apparues comme un paramètre majeur qui influence la survenue des épidémies. Ainsi des analyses statistiques des relations entre le nombre de cas de méningite enregistrés et différents paramètres climatiques ont montré que :

  • la période de survenue des épidémies coïncidait avec le minimum d'humidité de l'hiver,
  • l'intensité des épidémies apparaissait comme dépendante de l'intensité des vents d'harmattan,
  • l’arrivée des poussières était corrélée à l’augmentation du nombre de cas de méningites.


Ce projet a pour but de développer une approche intégrée de l’étude du lien entre aérosols, climat et méningites, afin de contribuer à la mise au point d’un système de prévision des épidémies en Afrique de l’Ouest.

  • Pour ce faire, il est d’abord nécessaire de rassembler des paramètres épidémiologiques et géophysiques multi-échelles, en focalisant sur les 3 pays d’Afrique de l’Ouest les plus touchés par les épidémies des méningites (Burkina Faso, Niger, Mali). La pertinence des contenus intégrés en aérosols télédétectés depuis l'espace est, dans un premier temps, validé en les comparant aux stations au sol afin d'obtenir un indicateur des concentrations en surface en saison sèche.
  • Dans un deuxième temps, une analyse statistique complète des paramètres "aérosols-climat-méningites" ainsi rassemblés permettra d’identifier les variables-clés jouant un rôle dans la dynamique des épidémies aux échelles locales et régionales en lien avec les spécialistes travaillant sur les autres facteurs humains et bactériens.
  • Enfin, après avoir quantifié les liens "aérosols-climat-méningites", on entreprendra une démarche de modélisation déterministe afin de répondre à un besoin de "prévision" des risques des épidémies de méningites liés aux variables environnementales.


Cette thèse est financée par le projet ADCEM.

Appli Clim

L'Appli Clim du CRC

Analysez l’évolution climatique des 50 dernières années !

APPLI_CRC_small


bandeau-labo4
cnrs
Université de Bourgogne