Aller au contenu Aller au menu principal Aller à la recherche

Cedric Cuccia

Impact du changement climatique (1950-2100) sur les potentialités viticoles du pinot noir et du chardonnay en Bourgogne. Apport d'un modèle numérique régional pour la désagrégation du signal climatique de large échelle

Direction: Yves Richard
Codirection: Thierry Castel
Date de soutenance: 14 mai 2013


Cette thèse se positionne dans un contexte de changements climatiques et questionne sur leurs impacts, passés, présents et futurs sur les potentialités climatiques viticoles du Pinot Noir (PN) et du Chardonnay (CH) en Bourgogne. La vigne est une plante très sensible à la variabilité des conditions climatiques. Cette variabilité inter- et intra-annuelle agit 1) sur le déroulement du cycle végétatif via l’occurrence précoce ou retardée des principaux stades phénologiques (débourrement, floraison, véraison, maturité) et 2) sur les différences de typicité des vins produits d'une année sur l'autre. L'impact du réchauffement observé en Bourgogne [Cuccia, 2008] a été analysé stationnellement. Ces résultats à l'instar d'autres régions du globe [Jones, 2005 ; Webb, 2007] ont par exemple montré l'effet direct du réchauffement sur la précocité de la mise en place des stades phénologiques ainsi qu'un raccourcissement du cycle végétatif. Ce constat suggère de fortes modifications des conditions culturales de la vigne en Bourgogne a fortiori, la question du contour des aires viticoles en général et la notion de terroir en particulier est clairement posée.

L'objectif de ce travail de thèse sera de décliner les évolutions actuelles et futures du climat et leurs impacts sur la viticulture à l'échelle des saisons et des territoires bourguignons. Il s’agit dans un premier temps de comprendre aux échelles spatiales fines et à l’aide d'observations, les relations entre les dates d’occurrence stades phénologiques de la vigne et le climat local. Plusieurs modèles phénologiques seront utilisés à cet effet sur la base du climat observé à la station. Ensuite nous chercherons à spatialiser par interpolation mécaniste et/ou statistique ces relations a l'échelle du territoire pour i) prendre en compte les spécificités géographiques du terrain (relief, occupation du sol, etc.) et ii) définir la résolution spatiale utile pour la régionalisation. Enfin, une approche de désagrégation dynamique du signal climatique de large échelle sera utilisée pour régionaliser, dans le cadre d'un scénario issu des projections du dernier exercice du GIEC (IPCC, 2007), les impacts pour la période 2030-2050. Cette dernière étape, associée à l’utilisation des modèles phénologiques, aboutira à la quantification de l’impact du changement climatique futur sur les potentialités viticoles du Pinot Noir et du Chardonnay en Bourgogne.


Références :

Cuccia, C., 2008, ‘Changements climatiques observés en Bourgogne depuis 1961 : Etude des variations de températures et de précipitations’, Mémoire de MASTER, Université de Bourgogne, Dijon.

Intergovernmental Panel on Climate Change (IPCC), (2007)

Jones, G. V., White, M. A., Cooper, O. R., Storchmann, K., 2005, ‘Climate change and global wine quality’, Climatic Change, 73, 319–343

Webb, L. B., 2006, ‘The impact of projected greenhouse gas-induced climate change on the Australian wine industry’, Thèse de Doctorat, University of Melbourne, Australia

Appli Clim

L'Appli Clim du CRC

Analysez l’évolution climatique des 50 dernières années !

APPLI_CRC_small


bandeau-labo4
cnrs
Université de Bourgogne